Mémoire – Traçabilité contre vie privée : les RFIDs

/ /
Publié le 22 octobre 2004
Par .

Les développements technologiques nous sont souvent présentés comme un moyen de faciliter notre vie quotidienne, cependant sous cet aspect engageant se cache souvent une réalité bien différente. Tel est le cas notamment de la radio-identification (RFID) : celle-ci se propose, grâce à l’utilisation de minuscules puces électroniques incluses dans une étiquette, de nous soulager d’une…

Les développements technologiques nous sont souvent présentés comme un moyen de faciliter notre vie quotidienne, cependant sous cet aspect engageant se cache souvent une réalité bien différente. Tel est le cas notamment de la radio-identification (RFID) : celle-ci se propose, grâce à l’utilisation de minuscules puces électroniques incluses dans une étiquette, de nous soulager d’une partie des vicissitudes de la vie courante. Qui n’a pas rêvé de ne plus avoir à faire la queue aux caisses de son supermarché, les achats étant comptabilisés automatiquement par une lecture à distance des articles,  ou encore de plus avoir à sortir son coupon de transport en commun (NAVIGO), de ne plus chercher ses clefs pour ouvrir son automobile (ce qui existe déjà chez certains constructeurs) ou sa maison ? C’est que nous promet l’utilisation des RFIDs (aussi dénommées étiquettes intelligentes). Les potentialités de cette technologie sont énormes et le nombre d’applications possibles s’accroît de jours en jours grâce à l’esprit inventif des ingénieurs.

Cependant le recours massif à cette technologie n’est pas sans poser de nombreuses interrogations principalement au regard de la protection de la vie privée et des données personnelles. Comme souvent l’utilisation de l’informatique et de technologies numériques a pour effet second de permettre une traçabilité accrue des individus. En effet les technologies de radio identification sont susceptibles de permettre l’identification non seulement des objets mais aussi des personnes, offrant ainsi la possibilité d’entrer dans l’intimité de leurs vies privées.

Documents liés :