TGI Paris, 21 septembre 2005, R. B. c/ Sté Microsoft Corporation

/ /
Publié le 21 septembre 2005

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS31ème chambre/2, le 21 septembre 2005Robin B. c/ Sté Microsoft CorporationMots clés : phishing – marque – contrefaçon (oui) – propriété intellectuelle Extraits :« (…) M.B. a réalisé sur un site internet personnel une imitation de la page d’enregistrement à Microsoft MSN Messenger. Les personnes susceptibles de s’enregistrer pouvaient alors livrer…

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS

31ème chambre/2, le 21 septembre 2005

Robin B. c/ Sté Microsoft Corporation

Mots clés : phishing – marque – contrefaçon (oui) – propriété intellectuelle

Extraits :

« (…)

M.B. a réalisé sur un site internet personnel une imitation de la page d’enregistrement à Microsoft MSN Messenger. Les personnes susceptibles de s’enregistrer pouvaient alors livrer leurs données personnelles à une adresse électronique créée par le prévenu.

 

(…)

 

Attendu que la contrefaçon réalisée est une copie servile de la page d’enregistrement MSN ; qu’elle permettait d’obtenir par fraude les données personnelles d’utilisateurs, et non de proposer à ceux-ci des citations à but pédagogique ou critique ; que l’élément intentionnel est caractérisé dès lors que la contrefaçon est réalisée, indépendamment du fruit que l’auteur peut en tirer ; que les infractions poursuivie sont donc caractérisées ;

 

Attendu toutefois qu’il s’agissait d’un dispositif de mauvaise qualité ; que le dossier ne démontre pas que des données personnelles ont été frauduleusement obtenues ; que l’auteur est un jeune majeur sans antécédents judiciaires figurant à son casier ; que le site a été rapidement fermé ; que la peine prononcée doit prendre en compte ces circonstances ; (…) ».

 

Téléchargez la minute originale de la décision au format PDF en cliquant sur le lien ci-dessous.

Documents liés :